Steegle.com - Google Sites Buzz Button


Les présidents José Sarney du Brésil et Raul Alfonsin d'Argentine ont signés une série d'accord de coopération dans les années 1980. Ces accords facilitent  la naissance officielle du Mercosur en 1991 avec le traité d’Asunción réunissant les quatre pays fondateurs. Le traité d'Asunción est complété en 1994 par le protocole d’Ouro Preto qui fixe le cadre institutionnel de ce marché.

Juridiquement, le Mercosur consiste en un marché commun, dans lequel biens et capitaux, devraient pouvoir circuler sans entraves. A ce titre, il est à rapprocher des autres organisations américaines – comme la communauté andine – et des zones de libre échange, comme l’ALENA qui constitue sous la houlette des États-Unis un puissant pendant au marché commun du Sud. 

Toutefois, ces ensembles économiques ont souvent eu du mal à fonctionner après le volontarisme politique de leurs débuts. Produisant des biens semblables, les Etats latino-américains échangent moins avec leurs voisins qu’avec le reste du monde et ont connu des différends frontaliers ou idéologiques et des rivalités géopolitiques qui ont empêché le renforcement d’ensembles plurinationaux initialement pensés sur le modèle de l’Union européenne.

Le Mercosur réunit deux grandes puissances du continent  - l’Argentine et le Brésil – dont les économies présentent de réelles complémentarités. La concurrence n’est pas absente dans certains secteurs comme l'agriculture ou l'élevage.


Le Mercosur représente un marché de plus de 200 millions d’habitants qui justifie à lui seul des implantations économiques. Son territoire est riche de ressources naturelles – gaz, pétrole, minerais en tout genres, denrées agricoles – et fort d’une population diplômée, formée par quelques-unes des meilleures universités du continent.

Le rapprochement politique entre Argentine et Brésil représente un tournant dans une histoire diplomatique marquée plus par l’affrontement que par la coopération et semble inaugurer une nouvelle étape dans les relations diplomatiques entre les pays, mais aussi quant à leur rôle dans les instances internationales comme les Nations Unies, ou encore dans leurs rapports avec leurs voisins.  Enfin, ce rapprochement ne s’est pas limité aux seuls États : entreprises, municipalités, universités, syndicats, prennent aujourd’hui mieux en compte les partenaires du pays voisin. Sans eux, l’intégration voulue par les États resterait lettre morte.








EUintheWorld  21 novembre 2008  Brazil is the 10th largest economy in the world, representing 75% of Mercosurs GDP and accounting for around 1.5 % of world trade over the last 20 years. It is the main player in South America, with over half of the regions GDP and population. For the EU, Brazil is the most important market in South America. Relations go both ways - Brazilian exports to the EU have seen a steady increase and have doubled in 5 years. But EU - Brazil relations go beyond economic trade; they share common goals on issues like climate change and other key environmental challenges.
July 2007
http://ec.europa.eu/external_relation...



C’est dans ce contexte qu’évoluent aujourd’hui les territoires des pays du Mercosur : les implantations industrielles sont conçues à l’échelle de ce grand marché, les politiques de gestion urbaine font l’objet d’échanges entre les municipalités des six pays associés, les voies de communications ne sont plus conçues dans la seule dimension nationale mais par rapport à des perspectives continentales.

Sources: http://www.iheal.univ-paris3.fr/mercosur_fr/



Vous devez être connecté pour ajouter des gadgets que vous seul pouvez consulter
Comments